k4_6544376.jpg

Le Li-Fi peut-il concurrencer le Wi-Fi ?

Avec le Li-Fi (light fidelity), l’information ne se transmet pas par des ondes radio mais par la lumière. Plus besoin de câble ni d’antenne pour se connecter à un réseau mais seulement d’être sous le cône de lumière produit par la lampe Led Li-Fi. L’utilisateur devant néanmoins disposer d’un ordinateur (d’une tablette ou d’un smartphone) équipé d’un matériel spécifique permettant la réception et l’émission des signaux. Une solution simple et innovante qui a convaincu Sogeprom, une filiale de la Société Générale, d’adopter la solution Li-Fi de l’industriel français Lucibel, spécialisé dans l’éclairage de nouvelle génération.

Des avantages…

À l’heure où la nocivité du Wi-Fi fait l’objet de débats acharnés, le Li-Fi apparaît comme une solution miracle. Cet argument du caractère inoffensif des ondes lumineuses (enfin, jusqu’à preuve du contraire) est d’ailleurs le premier mis en avant par Lucibel dans son communiqué de presse. Parmi les autres avantages cités, figure celui de la sécurité des transferts de données. Le raisonnement est simple : à partir du moment où seules les machines physiquement présentes sous le cône de lumière peuvent se connecter, pirater le signal devient difficile. Enfin, la largeur de la bande passante utilisée étant 10 000 fois plus large que celle du Wi-Fi, les débits peuvent être maintenus à un niveau très élevé même avec un nombre important d’utilisateurs.

… et des inconvénients

Sans parler du fait, qu’à ce jour, aucun fabriquant d’ordinateurs n’équipe en série ses machines d’émetteur-récepteur Li-Fi, le système, en raison de la nature même de son signal, n’offre qu’une portée très limitée. Ainsi, contrairement au Wi-Fi, le Li-Fi ne passe pas à travers les murs, ne fonctionne pas en extérieur et n’est efficace qu’à une dizaine de mètres de la Led émettrice.

  • Sep 15, 2015