k4_21720138.jpg

Un bilan mitigé pour la restauration en 2023

L’institut Gira Conseil vient de publier son étude annuelle sur la consommation alimentaire hors domicile (CAHD) qui porte sur tous les segments de la restauration sur place ou à emporter : collective, commerciale, hébergée, distribution automatique, circuits alimentaires alternatifs. Après une année 2022 de reprise historique pour le secteur, la CAHD a signé un bilan plus mitigé en 2023. Avec un chiffre d’affaires de 120,21 Md€, elle a, certes, affiché une progression de 6,8 % par rapport à 2022. Mais, en volumes, avec 11,5 milliards de repas, elle enregistre une baisse de 2 %, soit 235 millions en moins par rapport à 2022. L’inflation a été le principal moteur de l’activité, le ticket moyen étant en hausse de 8,9 % à 10,49 € HT. « L’inflation pèse environ pour moitié de la croissance de l’activité globale de la Consommation Alimentaire Hors Domicile. Il faut dire que les restaurateurs n’ont eu d’autres choix que de répercuter sur les prix les hausses d’achat de matières premières estimées à 16 % en moyenne. Même si seulement 65 % d’entre eux les ont répercutées intégralement », indique Bernard Boutboul, président de Gira Conseil sur le snacking.fr.

Les indépendants en pleine forme

Premier circuit de la CAHD (58 % de part de marché), la restauration commerciale a réalisé un chiffre d’affaires de 69,7 Md€, en croissance de 9 % par rapport à 2022. Côté acteurs, Gira souligne une nouvelle fois la bonne santé de la restauration indépendante (60 % de la restauration commerciale, 42 Md€), qui a clôturé 2023 en progression de +12,8 % par rapport à 2022. Celle-ci a été dynamisée principalement par les volumes (+11 % pour 2,35 milliards de repas) tandis que le ticket moyen est en hausse de +1,7 % à 17,90 €. De son côté, la dynamique de la restauration chaînée est plus mitigée. Elle a enregistré une hausse de 5,7 %, alimentée par la hausse du ticket moyen (+8,7 % à 11,50 €), les volumes étant en recul de 2,8 %.

La restauration collective, second circuit de la CAHD (20 % de part de marché), affiche la plus forte dynamique (+16 %) pour un chiffre d’affaires proche de 24 Md€. Ce circuit a été porté, dans un contexte de tensions sur le pouvoir d’achat, par sa compétitivité prix. Quant au segment des circuits alternatifs, il est en progression de 5 % à 21,7 Md€ grâce au dynamisme des boulangeries chaînées.