k4_21763339.jpg

De nouveaux TROD disponibles pour les patients !

Si les cystites, les angines, la grippe et le diabète pouvaient jusqu’à présent être diagnostiquées au moyen de tests rapides, de plus en plus de maladies – et parfois leur nature virale ou bactérienne – sont mises en évidence par ces dispositifs médicaux un peu particuliers. Ainsi, depuis quelques jours, les pharmaciens, les médecins, les sages-femmes ainsi que les infirmières pourront y recourir pour diagnostiquer la grippe, le Covid, et/ou le VRS, dans un espace dédié permettant d’assurer la confidentialité de l’acte. Une manière de confirmer un diagnostic hors d’un environnement de laboratoire, et de proposer au patient une prise en charge adaptée. Le texte précise la principale nouveauté : ces tests pourront désormais être réalisés seuls ou en association : duplex Covid/grippe par exemple, ou encore triplex grippe/Covid/VRS. Les symptômes étant pour certains similaires d’une maladie à l’autre, un test multiple présente un intérêt indéniable.

Quel avenir pour ces tests en officine ?

Si l’offre de dispositifs de diagnostic in vitro ne manque pas, les contraintes financières associées à leur réalisation, ainsi que la capacité des pharmaciens à assurer leur mise en place constituent les deux principaux freins à lever à leur recours. En effet, la facturation spécifique de tests combinés n’est pas présente dans les textes de loi. La Haute Autorité de Santé analyse actuellement l’impact médico-économique de ces TROD et notamment leur capacité à éviter la prise injustifiée d’antibiotiques ou encore à diminuer le nombre de re-consultations. Elle pourrait donc émettre prochainement des recommandations concernant leur remboursement. Dans l’attente, un test duplex ou triplex effectué en pharmacie ne pourra pas être facturé au-delà du montant prévu pour un test simple Covid, à savoir 16,50 €, précise Le Quotidien du Pharmacien. Un reste à charge pour le patient d’une valeur de 4 à 5 € pourrait donc bien le dissuader de le réaliser. Manque de temps, de formation ou rémunération insuffisante ? L’appropriation pleine et entière des nouvelles missions pharmaceutiques demande encore certains ajustements pour permettre d’assurer le plein essor de ces tests.