k4_21866323.jpg

Un défi pour réduire l’impact environnemental du dernier kilomètre

L’Ademe a annoncé, en mars 2024, le lancement d’un eXtrême Défi Logistique, inspiré de l’eXtrême Défi Mobilité, et visant à réduire l’impact carbone du dernier kilomètre. L’objectif est de rendre cette activité plus efficace et plus durable, avec des baisses de 20 % des coûts opérationnels, des émissions de gaz à effet de serre et polluants, de la congestion et des échecs de livraison.

Selon l’Ademe, un eXtrême Défi « vise à résoudre un problème de politique publique, dans une logique collaborative et avec une approche intégrale : de l’idéation des solutions jusqu’à leur passage à l’échelle, en passant par le prototypage et l’expérimentation. Pour cela, l’ADEME propose de l’animation, de la mise en réseau et du financement afin de lever les barrières et d’accompagner les projets sur tout leur cycle de développement. Il fédère tout type d’acteurs : des collectivités, des professionnels, des citoyens, des associations, des chercheurs, etc. »

Deux étapes ont déjà été franchies :
– La préparation du défi avec les parties prenantes et le lancement de la plate-forme web jusqu’en avril
– L’organisation d’ateliers et la préparation des premiers consortiums entre avril et juin.

Désormais, le défi passe à l’étape de l’idéation : conception de nouveaux écosystèmes logistiques territoriaux. En 2025, ces projets seront expérimentés en situation réelle avant un passage à l’échelle en 2026.