k4_18164961.jpg

Un avion régional sans émission de carbone dès 2026 ?

« L’aviation électrique est l’avenir de l’aviation, à commencer par l’aviation légère et régionale. C’est un grand défi. Plutôt que de parler, notre travail est d’agir et de répondre par l’action aux menaces environnementales » : c’est comme ceci que Jérémy Caussade, président et l’un des 3 co-fondateurs d’Aura Aero a présenté le projet de sa start-up au média Actu Toulouse.

Aura Aero, entreprise créée en 2018 par des anciens d’Airbus et qui emploie déjà 80 personnes, travaille aujourd’hui sur 2 projets d’avions électriques. Le premier concerne un avion de voltige, Integral E, déclinaison d’un modèle à moteur thermique, l’Integral R dont les essais ont été réalisés à l’été 2020. La version électrique devrait effectuer ses premiers vols en 2022 avant de connaître ses premières livraisons l’année suivante. Le second projet concerne un avion de transport régional, qui pourra couvrir environ 400 kilomètres au départ, et devrait voir le jour d’ici 2026 (premier vol en 2024 et mise en service en 2026). Il s’agira d’un engin de 19 places, électrique, nommé ERA comme Electrical Regional Aircraft. Le design de l’avion est encore en cours de perfectionnement mais les grandes lignes se dessinent : un fuselage allongé et des ailes au niveau du toit de l’appareil avec 6 hélices. Concernant les émissions, elles seront complètement effacées sur 400 kilomètres et réduites de 64 % à 80 % sur les longs trajets.

Le modèle ERA a déjà trouvé des clients : l’Irlandais Amadeo a signé une lettre d’intention d’achat pour 200 engins.