k4_14145936.jpg

Recul des versements de dividendes en Europe

À en croire la dernière étude publiée par la société de gestion de fonds Janus Henderson Investors, relayée par l’AFP, les actionnaires des grandes entreprises européennes (hors Royaume-Uni) ont touché quelque 169,5 Md$ de dividendes au 2e trimestre 2019. Une somme importante, mais en recul de 5,3 % par rapport au 2e trimestre de 2018. Cette baisse s’expliquant, notamment, pour les gestionnaires de Janus Henderson Investors, par la faiblesse de l’euro face au dollar et par le ralentissement économique mondial.

Côté français, la tendance est inverse. Les actionnaires de nos plus grandes entreprises ont ainsi vu leurs dividendes croître de 3,1 % sur cette même période pour atteindre 51 Md$. La France étant, selon les auteurs de l’étude, « le plus grand payeur de dividendes en Europe ».

Vers une année record

Au niveau mondial (l’étude porte sur les 1 200 plus grosses entreprises de la planète en termes de capitalisation boursière), pas moins de 513,8 Md$ de dividendes ont été versés aux actionnaires au cours du 2e trimestre 2019. En progression de 1,1 % par rapport au même trimestre de l’année 2018. Et même si cette dernière est très faible comparée aux + 14,3 % enregistrés au 2e trimestre 2018 (par rapport au 2e trimestre 2017), l’année 2019 devrait constituer un nouveau record en matière de distribution de dividendes dans le monde. Les actionnaires de ces 1 200 entreprises pourraient ainsi, selon la société de gestion de fonds, toucher autour de 1 430 Md$ de dividendes contre 1 371,4 Md$ en 2018.

  • Août 20, 2019