k4_15965568.jpg

Plan de relance : les Français septiques !

100 milliards sur 2 ans. Le plan de relance, tout juste annoncé par le Premier ministre Jean Castex, a beau être confortablement doté, il peine à convaincre les Français de son efficacité. Interrogés ces derniers jours par l’Institut Elabe pour Les Échos, Radio Classique et l’Institut Montaigne, seuls 41 % de ces derniers pensent que les sommes investies pourront rétablir la croissance économique du pays d’ici 2022. Un scepticisme qui traduit une défiance dans le fonctionnement de l’État. Une défiance que la gestion de la crise des Gilets jaunes et plus récemment celle de la crise sanitaire ont fortement contribué à nourrir.

Un plan jugé peu efficace sauf pour certaines entreprises

Ainsi lorsqu’on leur demande s’ils pensent que les décisions qui sous-tendent le plan de relance seront mises en œuvre rapidement, 64 % répondent par la négative. Seuls 4 % des Français sont absolument certains qu’aucun retard n’interviendra. Quant à leur efficacité, leur jugement est encore plus négatif. Ainsi, 65 % d’entre eux estiment que ces décisions n’auront aucun impact positif sur le territoire où ils vivent. Pire, à 80 %, ils estiment qu’elles ne permettront aucunement d’améliorer leur situation personnelle.

Plus largement, les Français pensent que ce plan de relance n’aura pour effet que de réduire les risques d’effondrement de l’économie. 58 % d’entre eux estiment ainsi qu’il permettra de soutenir les entreprises et les secteurs en grande difficulté. En revanche, ils sont très réservés sur les autres effets positifs annoncés et espérés par Jean Castex : ainsi, seuls 34 % considèrent qu’il sera efficace contre la montée du chômage et 33 % qu’il permettra d’accélérer la transition écologique.

  • Sep 15, 2020