k4_13817138.jpg

Nouveau référentiel de classement pour les résidences de tourisme

Un nouveau référentiel de classement vient de voir le jour pour les résidences de tourisme. L’arrêté du 10 avril 2019 fixant de nouvelles normes et procédures de classement des résidences de tourisme entrera en vigueur au 1er juillet 2019. Au niveau des prérequis, l’éligibilité s’élargit puisque le nombre minimum de lits pour être classé Résidence de Tourisme a été abaissé à 50 lits (contre 100 lits auparavant). « 168 résidences ont entre 50 et 90 lits. Cela représente 7,7 % des 2 190 résidences que compte le parc, ce n’est pas négligeable », explique Pascale Jallet, déléguée générale du Syndicat National des Résidences de Tourisme (SNRT). La grille de classement, issue de l’arrêté du 4 juin 2010, a été mise à jour pour être mieux adaptée aux nouvelles attentes des clientèles touristiques en matière de confort (espaces, équipements…) et de services (connectivité, accueil…). Elle compte 25 % de critères en plus, soit 219 critères contre 175 précédemment. L’exigence est renforcée puisque les résidences classées devront totaliser davantage de points de critères obligatoires : hausse du nombre de 33 % pour les 3 étoiles (290 points vs 217 auparavant), de 36 % pour les 4 étoiles et de 39 % pour les 5 étoiles. « Cette réforme va donner un nouvel élan à la montée en gamme du parc déjà bien amorcée depuis le dernier classement », affirme Pascale Roque, nouvelle présidente du SNRT. Aujourd’hui, 64 % du parc est d’ores et déjà classé contre 50 % avant 2010.