k4_17541380.jpg

Le flexitarisme concerne près d’un Français sur 4

Selon une étude menée par l’Ifop pour FranceAgriMer en novembre 2020 et publiée en mai 2021, 89 % des Français déclarent aimer la viande et 79 % pensent qu’en manger est nécessaire pour être en bonne santé. 63 % des sondés estiment, par ailleurs, qu’un repas est plus convivial avec de la viande. Et 9 Français sur 10 considèrent que manger de la viande est compatible avec le respect du bien-être animal.

Néanmoins, 68 % des répondants pensent que les Français, en général, consomment trop de viande et 56 % que la production de viande a un impact négatif sur l’environnement. Ainsi, 24 % des consommateurs déclarent avoir réduit volontairement leur consommation de viande et se disent ainsi flexitariens. Mais seulement 2 % des Français interrogés ont adopté un régime sans viande, qu’ils soient végétariens (ne consomment ni viande, ni poisson), pescetariens (ne mangent pas de viande mais consomment des produits de la mer) ou végans (refusent tout produit d’origine animale dans leur alimentation et dans leur vie en général). Le reste des sondés, soit 74 % de la population, se disent omnivores et mangent de tout. Mais les frontières entre ces catégories de consommateurs sont parfois floues. Ainsi, parmi les flexitariens, certains indiquent consommer de la viande tous les jours et d’autres de façon très occasionnelle. Enfin, près de la moitié végétariens, pescetariens et végans indiquent manger occasionnellement de la viande.

Enfin, l’étude de l’Ifop nous en apprend plus sur le profil des flexitariens et des adeptes des régimes sans viande. Ce sont, en majorité, des femmes urbaines, célibataires et issues des catégories socio-professionnelles supérieures.