k4_12515105.jpg

Zones blanches : 485 nouvelles antennes seront installées d’ici 2020

Difficile de travailler et de développer une entreprise dans des lieux où passer un simple appel téléphonique en utilisant son mobile tient du miracle. C’est pourtant le quotidien de nombre de nos concitoyens qui ont la malchance d’exercer leur activité professionnelle dans une zone dite « blanche ». C’est pour mettre fin à cette situation qu’en janvier dernier un accord a été signé entre les opérateurs de téléphonie mobile, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) et le gouvernement. Un accord qui prévoit qu’en contrepartie d’une simplification du renouvellement de leurs licences d’exploitation, les opérateurs téléphoniques investissent 3 milliards d’euros. Une somme destinée à installer 5 000 nouvelles antennes dans les zones les moins bien couvertes.

485 nouveaux sites

Le 27 juin, lors d’une conférence de presse, la liste des 485 premiers sites devant être couverts par chacun des opérateurs a été présentée. Elle est d’ores et déjà exposée dans un document de synthèse mis en ligne sur le site de l’Agence numérique du gouvernement mais devrait être l’objet d’un arrêté ministériel dont la publication est attendue d’ici la fin du mois de juin. Une liste de 600 à 800 nouveaux sites devrait, chaque année, être publiée par le gouvernement jusqu’à ce que plus aucune zone blanche n’existe dans le pays. L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) est chargée de veiller au bon déroulement de ces phases successives de déploiement.

  • Juin 28, 2018