k4_8220984.jpg

Google sait aussi compter

Si Google sait chercher des informations, traduire des textes, gérer un agenda ou encore définir un itinéraire via des applications associées, il sait également réaliser des calculs. Et pour utiliser ses fonctions mathématiques, plusieurs approches sont possibles.

Une bonne vieille calculatrice

Histoire de ne pas se sentir perdu, il est possible de faire apparaître sur l’interface de recherche du moteur une « véritable » calculette en entrant « calculatrice » dans la fenêtre de recherche du moteur. Les chiffres et les opérateurs peuvent être entrés en utilisant le clavier numérique de l’ordinateur ou le clavier virtuel de la calculette. Les fonctions de calcul proposées sur cette interface correspondent à celles d’une calculatrice « scientifique » de base.

Dans la fenêtre de recherche

Google permet également de réaliser des calculs en entrant les termes de l’opération directement dans la fenêtre de recherche. Cette dernière peut être formulée de manière mathématique (130/4*2) ou en langage naturel (cent trente divisé par quatre fois deux) – (130 divisé par 4 fois 2). Dans tous les cas, Google proposera 65 (ou soixante-cinq) comme résultat.

Un grand nombre de possibilités

Google peut prendre en charge des opérations arithmétiques, les fonctions (trigonométriques, exponentielles, logarithmiques, hyperboliques, probabilistes…) et des valeurs de constantes physiques (constantes gravitationnelles, constante de Planck, vitesse de la lumière…). Le moteur peut également intégrer des conversions dans ses calculs (température, longueur, poids, vitesse, volume, superficie, devises…). Il suffit, par exemple, d’entrer « deux kilos en once » pour obtenir un résultat (70,5479 onces). De la même façon, « 30 m plus un km en yard » donnera 1 126,4217 yd.

  • Août 05, 2016