k4_6340116.jpg

Épargne salariale : encore trop de fonds monétaires souscrits ?

La société de gestion Eres vient de publier son argus des fonds communs de placement d’entreprise (FCPE). Basée sur un panel de 650 FCPE représentant 87 % des encours, cette étude nous apprend que l’épargne salariale des Français est investie à 15,8 % en obligations, 17,8 % en actions, 31,8 % en fonds diversifiés et 34,6 % en fonds monétaires. Et c’est sur ce dernier support d’investissement que l’étude se concentre. La société de gestion indique clairement que l’épargne salariale est encore trop investie en fonds monétaires. Un choix de support qu’elle juge étonnant dans la mesure où son rendement moyen ne fait que chuter depuis plusieurs mois maintenant. En effet, 85 % des FCPE monétaires connaissent des performances nulles voire négatives en 2015. La performance des 15 % restants étant proche de zéro (0,02 % au 31 mai 2015 / 0,20 % en 2014).

Rappel : les FCPE sont des organismes de placement collectif en valeurs mobilières destinés aux épargnants salariés. Des supports d’investissement que l’on retrouve notamment au sein des plans d’épargne entreprise (PEE) ou encore des plans d’épargne pour la retraite collective (Perco).

Par ailleurs, il est indiqué dans cette étude que les fonds dits « garantis », proposés par les établissements financiers comme une alternative aux fonds monétaires, ne sont guère plus satisfaisants dans la mesure où ils manquent notamment de lisibilité et de transparence. De plus, ces fonds garantis ont offert des performances variables en 2014 : de -1,7 % à +4,3 %.

« Argus des FCPE » – Eres

  • Août 06, 2015