k4_2432787.jpg

4G : faut-il se précipiter chez Free ?

Jusqu’à présent, Free était le seul opérateur absent du marché de la téléphonie très haut débit (4G). Depuis hier, ce n’est plus le cas, et le prix annoncé pour son offre 4G risque une fois de plus de contraindre ses concurrents à se repositionner dans la mesure où il reste inchangé à 19,99 €. Concrètement, l’offre standard de Free comprend désormais l’accès au 4G avec pour seul limite un volume mensuel de 20 Go de données. En termes de forfait, Free est de 2 à 5 fois moins cher que ses concurrents et jusqu’à 15 fois moins cher si la comparaison porte sur le coût mensuel du Go de données consommées.

Un réseau naissant

Vous l’aurez compris, Free est l’opérateur le mieux positionné question prix. En revanche, et là aussi les chiffres parlent d’eux-mêmes, il est celui qui dispose du réseau d’antennes 4G le plus réduit. En tout 700 antennes sont réparties sur le territoire national. Un maillage qui permet, pour l’instant, aux seuls habitants des grandes citées françaises (Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, Nice, Nantes, Strasbourg, Montpellier, Bordeaux…) de profiter de la 4G. De leur côté, SFR, Orange et Bouygues proposent respectivement 1 013, 3 879 et 5 392 antennes. Un problème de couverture géographique à prendre en compte avant de changer d’opérateur téléphonique.

  • Déc 04, 2013