k4_2634009.jpg

15,5 milliards d’euros versés en 2011 au titre de la participation, de l’intéressement et de l’épargne salariale

Selon une récente étude de la Direction de la recherche et des études du ministère du Travail, 8,8 millions de personnes, soit 56,5 % des salariés du secteur marchand non agricole avaient accès, en 2011, à au moins un dispositif de participation, d’intéressement ou d’épargne salariale (plan d’épargne entreprise ou plan d’épargne retraite collectif).

Parmi ces dispositifs, la participation arrive en tête avec 43,6 % des salariés qui en bénéficient. Viennent ensuite les plans d’épargne entreprise (PEE) (42,5 %), l’intéressement (36,2 %) puis, plus loin derrière, le plan d’épargne retraite collectif (Perco) (16,6 %). Ce dernier dispositif est toutefois en plein essor avec une hausse de 17 % de salariés couverts par rapport à 2010.

Sur ces 8,8 millions de salariés, environ 7,1 millions ont reçu une prime de participation ou d’intéressement ou encore ont bénéficié d’un abondement de la part de leur employeur sur leur plan d’épargne salariale. Le montant moyen des primes d’intéressement était de 1 505 € contre 1 482 € pour la participation. Le montant moyen de l’abondement aux PEE et aux Perco s’établissait respectivement à 629 € et à 504 €.

Au total, 15,5 milliards d’euros bruts ont été distribués aux salariés, dans les entreprises de 10 salariés ou plus, en 2011 (soit une baisse de 4,2 % par rapport à l’année précédente). Sachant que ces sommes ont diminué pour la participation et l’intéressement mais ont augmenté pour les plans d’épargne salariale, notamment en raison de la montée en charge du Perco dans les entreprises.

Dares Analyses n° 068, novembre 2013

  • Déc 16, 2013